Actualités

Conseils gynécologiques après votre consultation 💁

2016-04-01

Mesures d’hygiène et traitements complémentaires

• 💃 EN CAS DE MYCOSE (pertes épaisses, souvent accompagnées de brûlures et de démangeaisons) : (Candida albicans, monilia albicans)
==> Vous pouvez de façon courante LAVER VOTRE VULVE UNIQUEMENT À L’EAU claire chaude ou utiliser un savon gynécologique pH neutre au quotidien, très doux et respectueux de la flore intime et se limiter à une toilette intime par jour. NE JAMAIS FAIRE DE DOUCHE VAGINALE, cela détruirait la flore normale et entraverait le processus naturel autonettoyant du vagin.
==> Lingerie tout coton (lavée à 60°), éviter protège-slips jetables, strings. Possibilité d’acheter des protections lavables.
==> Laisser à l’air dès que possible (le champignon se développe en milieu humide). Possibilité de tamponner la vulve avec de l’eau bicarbonatée (milieu basique) pour atténuer les démangeaisons et les brûlures et bien sécher. Demander conseil pour utiliser les huiles essentielles (tea tree, bois de rose, ravintsara, origan), surtout en cas de grossesse.
==> Traitements complémentaires PAR VOIE VAGINALE : Utilisation d’ovules spécifiques de la flore normale vaginale normale (Lactobacilus) :
- L. Döderleini, Casei, Rhamnosus
- L. Acidophilus
- L. Crispatus, Reuteri, Rhamnosus

==> Traitements complémentaires PAR VOIE ORALE : Prise de probiotiques per os.
==> Alimentation exempte de (ou « très pauvre en ») sucres et levures (pain, champignon, levures, alcool) pendant au moins 3 semaines (régime Kousmine très strict en cas de multiples récidives).
==> Autres traitements possibles : homéopathie, extraits de pépins de pamplemousse, ail, ail des ours.
==> Envisager que votre partenaire se traite également.

• 💃 EN CAS DE VAGINOSE OU DÉSÉQUILIBRE DE LA FLORE VAGINALE (pertes malodorantes, notamment après les rapports sexuels, et très liquides, parfois accompagnées de démangeaisons) :
==> Mêmes recommandations d’hygiène locale que pour la mycose.
==> Favoriser un milieu vaginal acide (pH 4,2) pour limiter le développement de certaines bactéries et renforcer la flore protectrice de döderlein.
==> Traitements complémentaires PAR VOIE VAGINALE.

• 💃 EN CAS D’INFECTION URINAIRE RÉCIDIVANTE :
==> Mêmes recommandations d’hygiène locale que pour la mycose.
==> Augmenter vos apports de boisson pour éliminer, se rendre aux toilettes régulièrement, sans se retenir. Lutter contre la constipation.
==> Boire des tisanes ayant des vertus antiseptiques, diurétiques, antalgiques, antispasmodiques. Les plantes les plus utilisées sont la bruyère, la feuille de cassis, l’ortie, la prêle, la reine des prés… L’herboriste peut en préparer une, mais il existe des marques de tisanes toutes prêtes en sachet.
==> Consommer des jus de canneberge (ou Cranberry) ou des compléments alimentaires contenant au minimum 36mg de proanthocyanidine, dose minimale pour diminuer la fixation de la bactérie Escherichia Coli sur les parois des voies urinaires. Jus de fruit contenant 25% de pur jus de canneberge : consommer 3 verres par jour. Le traitement se fait au long cours.
==> Prise de probiotiques par la bouche pour renforcer le système immunitaire.
==> Prise d’extrait de pépins de pamplemousse par la bouche qui est un antibiotique naturel riche en bioflavonoïdes antioxydants et antiradicalaires.

• 💃 EN CAS DE SÈCHERESSE VAGINALE ET D’IRRITATIONS VULVAIRES:
==> Mêmes recommandations d’hygiène locale que pour la mycose.
==> En l’absence de signe d’infection vulvaire ou vaginale, ou suite à un traitement local antifongique, un traitement constitué d’acide hyaluronique améliore la sècheresse et aide à cicatriser peau et muqueuses (traitements locaux non hormonaux).
- Utiliser un lubrifiant aqueux pendant les rapports sexuels tant que le traitement n’est pas suffisant.

• 💃 EN CAS DE CONSTIPATION:
==> Boire suffisamment d’eau répartie dans la journée (8 verres par jour). Dont éventuellement ½ litre par jour d’une eau riche en sels minéraux, notamment en magnésium.
==> S’alimenter correctement en écoutant ses signaux de faim et satiété, en apportant une bonne proportion de fibres, notamment par l’apport régulier de :
•légumes secs (haricots rouges ou blancs, lentilles, petits pois, pois chiches, flageolets). Les faire tremper la veille dans un grand volume d’eau (qui sera ensuite jeté) les rendront plus digestes.
•fruits frais entiers plutôt qu’en jus, si possible avec la peau si bio (pommes, fruits rouges, framboise, raisins, rhubarbe, etc.). Si vous craignez les ballonnements, consommez-les 30 min à 1heure avant les repas et non à la fin des repas.
•légumes frais (tomate, choux, navet, artichaut, fenouil, navet, poireau, céleri, épinard, pomme de terre, etc.). Les légumes lacto-fermentés sont particulièrement intéressants (choucroute…)
•féculents peu ou non raffinés (pain complet, pain aux céréales, riz, pâtes, quinoa, boulgour…)
•fruits séchés et oléagineux (pruneaux, dattes, figues, raisins secs, amandes, noix, noisette, noix de coco, etc.). Il est préférable de les faire tremper dans de l’eau à température ambiante (4h avant pour les fruits sucrés et les noix, 8 à 12h avant pour les amandes et les noisettes).
•graines (de tournesol, de lin, de sésame, de chia, etc.)
•la chicorée en poudre (et autres mélanges de céréales pour boisson chaude).
----------------------------------------------------------------------------------
RECETTE DES GRAINES DE LIN TREMPÉES :
- Faire tremper le soir 1 c. à soupe de graines de lin dans un ½ à 1 verre d’eau (+/- 1 pruneau). Elles vont libérer leur mucilage dans la nuit (substance visqueuse).
- Le lendemain matin, boire l’eau, croquer le graines en les mâchant bien et manger le pruneau
- L’efficacité apparaît après 24 à 48h, et peut même améliorer les ballonnements intestinaux. Si ce n’est pas le cas après quelques semaines d’utilisation quotidienne, il est préférable d’arrêter d’utiliser cette recette.
----------------------------------------------------------------------------------
UTILISATION DU PSYLIUM:
- Utiliser uniquement le psyllium blond (tégument de la graine et non la graine entière), qui a pour propriété d’absorber une grande quantité d’eau. C’est un laxatif de lest.
- Commencer pendant 2 ou 3 jours avec 1 cuillère à café par jour dans un verre d’eau ou de jus, ou une soupe ou compote. Mélanger et boire.
- Après 2 ou 3 jours, renouveler cette prise 2 fois par jour.
- Après 2 ou 3 jours, passer à 3 fois par jour.
- Puis même progression avec une cuillerée à soupe pour arriver à 3 c. à soupe par jour répartis dans la journée à chaque fois dans un beau volume de liquide.
----------------------------------------------------------------------------------
==> Bien mastiquer ses aliments (30 fois chaque bouchée).
==> Se rendre aux toilettes dès que l’on en ressent le besoin. Trouver la posture favorable et prendre son temps afin de ne pas pousser (souffler doucement si nécessaire).
==> Avoir une activité physique régulière.
==> Apprendre les respirations profondes qui mettent en jeu le diaphragme et permettent de masser son tube digestif de l’intérieur.
==> Masser soi-même son ventre dans le sens du colon (à sa droite, monter du bas ventre jusqu’au dessus du nombril, puis transversalement de droite à gauche, puis en descendant vers le bassin)
==> Répéter les cures de probiotiques : la richesse et la qualité de la flore digestive est primordiale lorsqu’il y a une stagnation de matières dans le côlon. Son renouvellement assure un meilleur transit et un système immunitaire plus performant.

Retour en haut de page